FILMOGRAPHIE

BIELKA RÉALISATRICE

Bielka a développé une activité artistique et pédagogique autour de l'expression artistique, en tant que comédienne, chanteuse et ethnomusicologue. Elle a créé un espace de développement de l'expression artistique et de réflexion autour des questions posées par l'époque et la société dans lesquelles nous vivons. Elle a nourri des projets autour des chants du monde comme éveil à la culture de l'"autre", au sein des écoles primaires. Elle a réalisé "Romani Bakht" dans le cadre de la formation aux ateliers Varan. C'est son premier film documentaire.
Elle a plusieurs autres projets en cours.

KESAJ TCHAVE

KESAJ TCHAVE
"Les enfants de la Fée Kesaj"

Kesaj est une fée tsigane qui prône l'idée que pour recevoir de l'amour, il faut d'abord savoir en donner. Une histoire humaine : celle de jeunes Roms désireux de partager leur spontanéité via la musique et la danse.

Matriochki

MATRIOCHKI (extraits)

Documentaire réalisé par Bielka (2003) lors d'une expédition de collectage de chants dans la région de Belgorod au sud de la Russie auprès des villageoises gardiennes de traditions. On peut se procurer ce film (qui est en bonus du concert "Tsevnitsa" filmé par Serge Gautier-Pavlov), en contactant Bielka

ROMANI BAKHT

ROMANI BAKHT
(Montreuil - Printemps - Eté 2005)

Des familles Roms sont expulsées des squats qu'elles occupaient depuis plusieurs années. Parmi celles-ci, la famille de Sorina. Sorina tente de survivre dignement dans la rue, avec son mari et ses deux enfants. Changer le regard des gens sur le peuple Rom, dont l'errance est plus subie que choisie. Ce documentaire donne une vision de l'intérieur de leur communauté, sans mise en scène, au jour le jour.

Quilombo Films présente :
CHARDONS BLEUS (France 2014 - 70)
Un film de Bielka Mijoin-Nemirovsky

Aurel et Nadia vivent dans des squats précaires depuis leur arrivée de Roumanie. Quand Nadia accouche de jumeaux à seulement 5 mois et demi de grossesse, les médecins pensent confier les petits prématurés à l'ASE. Afin que ceux-ci ne soient pas enlevés à leurs parents, Claire et Éric hébergent le couple et leurs bébés dans leur maison de Montreuil, tandis que le clan familial, d'expulsion en expulsion, survit sur le « long chemin » des Rroms.